Au delà de l’inconscient colonial- Suely Rolnik

Suely Rolnik / au delà de l’inconscient colonial from erg on Vimeo.

SUELY ROLNIK
« Au delà de l’inconscient colonial »

En faisant entendre des réverbérations entre le rituel anthropophagique des peuples Tupinambás et l’oeuvre de l’artiste brésilienne, Lygia Clark, Suely Rolnik rend sensible une politique de la pensée, du désir et de la subjectivité, présente au Brésil et, plus amplement, au “Sud-Global”. Telle politique serait en voie d’actualisation aujourd’hui, injectant le savoir du corps dans les veines de la modernité occidentale en crise. Considérant que le refoulement de ce savoir est l’opération micro-politique fondamentale de la colonisation, Rolnik suggère que le retour de ce refoulé s’affirme comme un acte incontournable de résistance qui aurait la force de déplacer l’état des choses dans notre contemporanéité.

La conférence met en rapport deux travaux de Rolnik présentés actuellement à Paris : d’une part, l’essai Anthropophagie Zombie, accompagné du Manifeste Anthropophage d’Oswald de Andrade, publié par Black Jack Editions et, d’autre part, les Archives pour une oeuvre événement – un coffret avec 20 des 53 films d’entretiens de ce projet, porteurs de la mémoire des sensations mobilisées par les propositions de Lygia Clark. Ce coffret a été publié en France, en 2011, par Carta Blanca Editions, et est actuellement présenté dans l’exposition “I Heart Lygia Clark (And So Does Suely)” aux Laboratoires d’Aubervilliers, organisée par Jennifer Lacey.

62266_158561217489359_100000064453953_499830_3975159_n


Warning: Division by zero in /home/xnentrel/www/wp-includes/comment-template.php on line 1379

Laisser un commentaire