Il n’y a plus tant à penser l’être, qu’à vivre et penser l’entre

 Yu Ji Tu

Entre-là…

Rencontrer
notre étrangeté,
par un détour, une prise oblique.

Altérités construites,
plus qu’affirmées ou simplement constatées,

Ouvrir à l’extérieur et à l’inattendu,
à la surprise et à la déroute, à l’égarement et à l’incongru…

A l’aventure de la rencontre, finalement…

Non plus tant considérer une voie sous l’angle de la vérité, que selon ses effets de prise ou d’effet.

L’entre ne donne pas lieu à focalisation, à fixation, n’attire pas l’attention.

Il existe
en creux.

L’ entre-là n’ « est » pas.
En même temps, « il » est par où tout « passe », « se passe»,
peut
se déployer.

Comme à travers…

Entre-tenir. Tenir de l’entre, tenir par l’entre,
avoir de l’entre en main.

Entre-tien. Littéralement, où l’on tient à l’entre, où l’on tient de l’entre,
où l’on sent que c’est dans l’ entre des démarcations que se discernent les capacités,
que se développe de l’effectif,
que se déploie la vie…

L’entretien du monde, de la Terre : enfin on s’y met.

Deux battants de la porte
entre lesquels se glisse un rayon de lune
qui vient l’éclairer.

908de640c95a5e0b3d193127b8cb1ef8

Il ne s’agit pas de filiation, mais d’un AIR DE FAMILLE (pas la peine de crier)

S’il existe entre nous une indéniable proximité, chacune et chacun,
par hybridation et covoiturage, entretient sa dissemblance et cultive une singularité qui confine au monstrueux.

C’est en ce rire carnavalesque, ce monstre enfoiré,
dans sa nature comico-sérieuse, qu’émerge l’air de famille.

Un peu railleurs et sarcastiques, nos subtils larcins nient et affirment à la fois, ensevelissent et ressuscitent à la fois, refusent de poursuivre un monde qui se délite – alors, nous persévérons.

Nous persévérons par ce simple refus. Ce pli incliné et diamantaire, cette procession à l’envers de l’abandon ou d’un quelconque désir d’anéantissement: il suffirait, grossiers, d’accepter le régicide ou la dissolution dans un cahier Claire Fontaine.

Le simple multicolore évoque, invoque et provoque un désir: et une volonté qui vient comme ça, dans le fumier ou le regard des alternatives insatisfaisantes; autre bébête de ce qui est.

Il émane, fabrique, construit sans cesse des troisièmes termes, des tiers-inclus, par auto-engendrement.

Il demeure dans le bouillonnant et calme entre-deux, en mille et une nuits, dans ce lieu où les contraires s’abolissent, … comme une manière de créer autre chose.

Faire jaillir un monde habitable, ici, un refuge, des images plus ou moins stables, justice de ce qui se matérialise
en nous, par no-us, autour de nous.

Entre-là, c’était mieux après

293874_483059941722957_1298411948_n


Warning: Division by zero in /home/xnentrel/www/wp-includes/comment-template.php on line 1379

Laisser un commentaire