Théorie du bloom

« On le dit mort au monde car il n’a de
goût pour rien de ce qui est terrestre. »
Maître Eckhart

Tiqqun-02

Extrait:

Comme ON le devine sans peine, il se dessine
là pour la domination marchande une
possibilité catastrophique dont il importe
de conjurer l’actualisation par tous les
moyens : que le Bloom veuille ce qu’il est,
qu’il se réapproprie son impropriété.
Cette « société », c’est-à-dire l’ensemble
des situations qu’elle autorise, ne craint
rien tant que le Bloom, cet « homme maudit
qui n’a pas d’affaires, pas de sentiments,
pas d’attaches, pas de propriété, pas même
un nom qui lui appartiennent. » (Netchaïev)
Elle doit être considérée, jusque dans ses
plus misérables détails, comme un formidable
dispositif agencé dans le dessein exclusif
d’éterniser la condition du Bloom,
qui est une condition de souffrance. Dans
son principe, le divertissement n’est pas
autre chose que la politique accordée à
cette fin : éterniser la condition du Bloom
commence par l’en distraire. Viennent ensuite,
comme en cascade, la nécessité de
contenir toute manifestation de la souffrance
générale, qui suppose un contrôle
toujours plus absolu de l’apparence, et celle
de maquiller les effets par trop visibles de
celle-ci, à quoi répond l’inflation démesurée
du Biopouvoir. Car au point de confusion
où les choses en sont arrivées, le corps représente,
à l’échelle générique, le dernier
interprète de l’irréductibilité humaine à
l’aliénation. C’est à travers ses maladies
et dysfonctionnements, et seulement à travers
eux, que l’exigence de la connaissance
de soi demeure pour chacun une réalité
immédiate. Cette « société » n’aurait pas déclaré
une telle guerre à outrance à la souffrance
du Bloom si celle-ci ne constituait pas
en elle-même et dans tous ses aspects une
mise en cause intolérable de l’empire de la
positivité, s’il n’y allait pas avec elle d’une révocation
sans délai de toute illusion de participation
à son immanence fleurie.

autoroute_tiqqun2

Théorie du bloom (pdf)


Warning: Division by zero in /home/xnentrel/www/wp-includes/comment-template.php on line 1379

Laisser un commentaire